La Roque-en-Provence

Visiter La Roque-en-Provence

Village de la Vallée de L’Estéron, Alpes-Maritimes

La Roque-en-Provence

Chapelle Sainte Pétronille

Lavoir couvert

Pont de France

Passerelle Paul Barrière

Entrée du village d'origine

Présentation

La Roque-en-Provence (anciennement Roquestéron-Grasse) est un charmant village de la Vallée de l’Estéron, reconnaissable à son église Saint-Pétronille, dressée sur un piton rocheux surplombant les eaux émeraude de l’Estéron.

En se promenant dans les ruelles escarpées de ce petit village de l’époque médiévale on découvrira des maisons ancestrales en belles pierres de taille grise, les vestiges de remparts dus à un passé défensif, un lavoir couvert, la passerelle métallique traversant une autre partie de l’Estéron.

En traversant le Pont de France on rejoindra sa très proche voisine Roquestéron qui partage un même passé historique, méritant que l’on s’y arrête, au propre comme au figuré. En effet Roquestéron et La Roque-en-Provence résume l’histoire du Comté de Nice : avant 1760, ces deux villages ne faisaient qu’un, sous le nom de Roccasterone, petit village perché sur un rocher surplombant la rive droite de l’Estéron. Au Moyen-âge il est le fief , en Comté de Provence, de la famille Rostaing de Thorame-Castellane qui, par mariage, le cède aux Grimaldi de Beuil. Ceux-ci dédient le Comté de Nice à la Savoie en 1388, Roccasterone se retrouve alors à la frontière, côté Savoie.

Vers cette époque le village s’agrandit en s’implantant sur la rive gauche de la rivière, plus fertile. Plus tard le Comté de Provence rallia le Royaume de France et le Duché de Savoie celui du Royaume de Sardaigne. En 1760, ces deux royaumes signent le Traité de Turin qui établit l’Estéron comme frontière entre la France et les Etats sardes ce qui coupa le village en deux. La partie historique sur la rive droite, devient française, prenant le nom de La Roque-en-Provence et le faubourg de la rive gauche reste sarde gardant le nom de Roccasterone.

En 1860 le Comté de Nice est rattaché à la France mais la commune ne se réunifie pas. La rive droite prendra officiellement le nom de Roquestéron-Grasse car rattachée à l’arrondissement de Grasse. En 2016 le village reprendra son nom de La Roque-en-Provence. La rive gauche, rattachée à Puget-Théniers, se nommera Roquesteron-Puget pour devenir, en 1929, Roquesteron, sans accent, et en 2013 Roquestéron.

Pour les loisirs, le parc naturel départemental de L’Estéron, s’étendant sur les communes de La Roque-en-Provence et de Roquesteron, permet de profiter des aménagements installés près de la rivière tout en préservant ce magnifique milieu naturel.

A visiter

Église Sainte-Pétronille

Cette église est un bel édifice roman lombard avec un clocher à deux baies. Au début du XIIIe siècle la puissante famille Rostaing de Thorame-Castellane fait bâtir, sur le piton rocheux, un château ainsi qu’une église dédiée à Saint Arige autour desquels se concentre le village.

Ce dernier, au cours des siècles, s’étend à la rive gauche de l’Estéron et en 1735 il est décidé la construction d’une nouvelle église, dans ces nouveaux quartiers, qui sera plus accessible pour les croyants. Elle reçoit les objets du culte ainsi que le nom de l’ancienne église qui prendra alors le nom de Sainte-Pétronille.

Vers cette même époque, l’église Sainte-Pétronille sera surélevée d’une fortification avec un chemin de ronde au-dessus de la nef avec des ouvertures de tir. A partir de 1760 cette partie du territoire devient française et elle prend un rôle stratégique important, permettant alors de surveiller le royaume sarde, de l’autre côté de l’Estéron.

A l’intérieur on pourra admirer un tableau de Sainte Pétronille, un tableau de l’Assomption (XIXe), une statue en bois doré offerte en 1861 par l’impératrice Eugénie pour une invocation à son désir de grossesse et un crucifix dorée avec une relique de Saint-Laurent qui, à l’origine, se trouvait dans la chapelle Saint-Laurent au cœur de la nature.
En savoir + avec Montagnes niçoises

Deux autres édifices religieux sont présents sur le territoire de La Roque-en-Provence, au cœur de la nature, la Chapelle Notre-Dame dite Chapelle de l’Olive [Situer] et la Chapelle Saint-Laurent près de Gerbieres.

Vestiges

A proximité de l’église Sainte-Pétronille se trouvent des vestiges du château : le mur d’enceinte, la tour supérieure de guet, la porte ancienne du village d’origine.

Passerelle Paul Barrière

Cette longue passerelle métallique, enjambant l’Estéron, permet de rejoindre à pied la Route de Nice ou, inversement, la Route de Conségudes, où d’ailleurs se trouve un oratoire, au début de la passerelle.

Pour l’histoire, le candidat à la mairie de Roquestéron-Grasse, Paul Barrière, déclare en 1925 : « Si je suis élu, je construirai une passerelle…. « . Malheureusement celui-ci décédera avant de pouvoir réaliser son projet et ce sera son successeur qui réalisera l’ouvrage d’après les plans de Paul Barrière. Elle porte son nom en son hommage.

Pont de France et borne-frontière

Sur le Pont de France qui enjambe l’Estéron on trouvera la reproduction d’une ancienne borne-frontière franco-sarde, marquée du Lys côté français et de la Croix blanche côté Duché de Savoie. En 1760, la rivière délimita la frontière entre le duché de Savoie/royaume de Sardaigne et la France coupant le village (jusqu’à lors sarde) en deux, donnant ainsi à la France la rive droite où se trouvait le cœur historique et devint La Roque en Provence.
En savoir + avec le site Anciennes bornes frontières

Le lavoir couvert

Comme dans la plupart des communes de France se trouvent un lavoir où se réunissaient les villageoises pour laver leur linge en faisant un lieu de convivialité. Le lavoir de La Roque-en-Provence se trouve non loin du Pont de France.

Bonnes adresses

Chez Pat

Snack Restaurant
06910 Roquestéron

Les Fines Roches

Camping Restaurant
06910 Roquestéron

Ecurie Lou Patrimoni

Randonnées – Pensions
06910 Roquestéron

Les Violettes

Location de vacances
06910 Roquestéron

Poils et Plumes

Ferme pédagogique
06910 Roquestéron

Le Vignon

Location de vacances
06910 Roquestéron

Adresses utiles

Mairie
1 rue de la Mairie
06910 La Roque-en-Provence

04 93 05 90 53
mairie.de.roquesteron@wanadoo.fr

Site internet

Visiter aussi

Aiglun (à 11 km)

Gilette (à 22 km)

Le Mas (à 20 km)

Pierrefeu (à 12 km)

Roquestéron (400 m)

Sigale (à 5,5 km)

Toudon (à 22 km)

Météo

Bonnes adresses

Chez Pat

Snack Restaurant
06910 Roquestéron

Poils et Plumes

Ferme pédagogique
06910 Roquestéron

Les Fines Roches

Camping Restaurant
06910 Roquestéron

Le Vignon

Location de vacances
06910 Roquestéron

Ecurie Lou Patrimoni

Randonnées – Pensions
06910 Roquestéron

Les Violettes

Location de vacances
06910 Roquestéron

Loisirs

• Canoë – kayak,
• Parcours de pêche à la truite, chevenne ou ablette
• A proximité les « Cuvettes » du Riou de Cuébris
• Canyoning à la Clue du Riolan à Sigale
• Baignade en rivière, des emplacements recouverts de sable sont proches de la rivière
• Randonnées pédestres (notamment avec le GR510 ou encore avec de nombreux sentiers dans la forêt domaniale du Cheiron),
• Randonnées équestres
• VTT, vélo
• Tables de pique-nique, parking, terrain de football
• Un chemin, partant du stade, longe la rivière et relie la passerelle du village.

Boucle cyclo-touristique « La route des Clues » de la Vallée de l’Estéron

Galerie Photo

Infos pratiques

La mairie accueille le public le lundi de 9h à 12h et de 14h à 18h.

Pour s’y rendre :
Au départ de Nice : 56 km
Sortir de Nice et prendre la route de Grenoble, D6202 sur 5 km.
Au rond point, prendre à gauche sur la D6202bis direction Carros, Le Broc.
Tout droit sur environ 11 km.
Au rond point du Pont Charles Albert, tourner à gauche sur la D17 direction Gilette, Roquestéron sur 27 km environ.
Passer Gilette, Pierrefeu, Le Ranc.
A l’embranchement, avant Roquestéron, prendre la D1, à gauche
Passer le Pont de France, vous êtes à La Roque-en-Provence.

Transport en commun
Ligne d’azur n°720 au départ de Nice – Prix du ticket : 1,50 €
Arrêt à Roquestéron, rejoindre à pied La Roque-en-Provence, 400 m
Voir les horaires

Carte

Village de La Roque-en-Provence

Partager cet article